Bilan de la première expérience du document de collecte

Ce matin j’ai donc accueilli mes deux demi-groupes de seconde pour la séance sur le document de collecte. Ma collègue d’histoire-géo était absente. Mais pas question de reporter. J’ai donc couru dans l’établissement pour les prévenir du maintien de la séance au CDI. Ils sont venus, pas un seul absent! En même temps il faut dire que j’ai « vendu » ma séance pendant leur TD de maths! Je dois être très convaincante (accessoirement, j’ai aussi précisé que je notais les absents, ça a dû les dissuader de sécher!)

Trêve de plaisanteries.

Pour les deux groupes, j’ai procédé de la manière suivante:

– Présentation du document de collecte à partir d’un exemple (document de collecte ): je leur ai bien précisé qu’il s’agissait d’un travail au brouillon. J’ai également insisté sur la nécessité de référencer correctement chaque site. Ils ont également la possibilité d’ajouter au maximum 3 images (sourcées, légendées) dans leur document de collecte.

– Présentation de l’étape « transitoire » de sélection de l’information avec la réalisation de la carte mentale . Il m’a paru important de leur préciser que cette forme d’organisation et de hiérarchisation de l’information ne leur est pas imposée. Je les invite à tester la carte mentale, mais à  ne pas se forcer s’il ne se sentent pas à l’aise avec.

– Enfin, je leur ai présenté le document final en insistant sur la citation des sources (dans le cas de mon exemple, il s’agit exclusivement d’une webographie)

– J’ai essayé d’être assez brève pour qu’il puisse y avoir une mise au travail rapide. Ils avaient pour consigne de créer le document de collecte brut et non retravaillé pour la fin de l’heure. J’ai ensuite invité un membre de chaque groupe à me communiquer le sujet de leur recherche et à se munir d’une Fiche methode. Ils se sont donc mis au travail. En fin de séance, j’ai enregistré sur clé USB chaque document de collecte, afin d’y jeter un coup d’œil. La prochaine fois, il faudra que je pense à créer un espace de dépôt sur l’ENT. Je perdrai ainsi moins de temps…

Observation des groupes de travail:

– Au départ, je pars du constat que les sujets de recherche sont parfois très vastes, vagues et parfois sans rapport avec l’ECJS. Je pense que pour certains, le sujet sera affiné lors des prochaines séances.

– Certains élèves ont déjà réalisé un document de collecte, même s’ils ne l’ont pas nommé ainsi. Ils étaient parfois trop longs, ils les ont donc réduits, et référencés.

Bilan sur ma conduite de séance:

Quelques petites différences entre les deux groupes. Avec le premier groupe, je pense avoir abordé les notions essentielles. Cependant, je n’ai pas suffisamment mis en avant le fait que l’empilement de copier-coller se fonde sur une lecture survol, et que la lecture sélective survient au moment où le document de collecte est retravaillé. Je ne leur ai pas non plus précisé qu’il était possible de revenir par la suite sur la recherche, après avoir identifié les manques et le nouveau besoin d’information induit. Cependant je suis assez satisfaite: des élèves motivés, efficaces et qui se sont mis au travail de façon très rapide. Bilan plutôt positif, même très positif!

J’ai hâte de pouvoir expérimenter le document de collecte au collège!

Publicités

6 réflexions sur “Bilan de la première expérience du document de collecte

  1. Pingback: Bilan de la première expérience du document de collecte en ECJS | Le document de collecte | Scoop.it

  2. Pingback: Bilan de la première expérience du document de collecte en ECJS | edu_reseaux | Scoop.it

  3. Bonjour, voilà un moment que je « tourne » autour des expérimentations de ce fameux document de collecte, mais étant en lycée j’attendais de voir si c’était transposable et comment : voilà chose faite ! J’ai envie moi aussi de tenter l’expérience en ECJS, qui s’y prête bien il me semble, par contre la partie carte mentale me parait un peu difficile à aborder pour l’instant… Je vais essayer de convaincre quelques collègues de venir tester ça avec leurs élèves. Le document de collecte était-il personnel ou en groupe ? Avez-vous utilisé un traitement de texte collaboratif ou « normal » ?
    En tout cas merci pour le partage de vos expériences…

    • Dans le cadre de cette séance, le document était réalisé par groupe de 2/3 élèves maximum. Ils ont utilisé un traitement de texte « normal » (open office). Mais l’idée d’un traitement de texte collaboratif est une piste intéressante! Merci pour l’idée!
      En ce qui concerne la carte mentale, nous n’y sommes pas encore. Un groupe a cependant bien avancé et commencé la carte mentale. Mais quand je l’ai abordé, des élèves m’ont demandé si cette méthode était obligatoire. Ils étaient un peu anxieux, car ils n’en ont jamais réalisée. Je leur ai proposé de tester, au moins pour découvrir, et de se diriger vers une prise de note en plan linéaire si cela leur paraissait plus concret. Je pars du principe que la carte mentale est une méthode, et une méthode ne doit pas être imposée. A chacun de définir par la suite la forme donnée à l’organisation des idées.
      Dans l’attente de votre retour d’expérience 🙂
      Marie

  4. Pingback: Bilan de la première expérience du document de collecte en ECJS | Document de collecte - Documentation | Scoop.it

  5. Pingback: Troisième semaine au(x) CDI | Doc à bord

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s