7ème semaine au(x) CDI

Une semaine courte mais riche..

Mardi

Le matin au lycée, j’étais un peu contrariée en arrivant. La CPE m’a passé un coup de fil pour me demander si j’allais à la réunion sur les réseaux sociaux à 10h. Je suis tombée des nues, je n’étais même pas au courant qu’il y avait un réunion! J’ai donc appelé de tous les côtés pour savoir exactement de quoi il s’agissait, qui y était convié, où cette réunion se déroulait… Réponses très approximatives. J’ai pensé un instant que mon collègue était au courant et qu’il aurait omis de me le dire. Mais non il n’en savait rien non plus. Mais à 9h45, coup de téléphone de ma chef qui me conviait à cette petite réunion dans son bureau. En gros, il s’agissait juste d’un problème d’organisation et de communication. J’ai juste attendu 20 minutes avant que la réunion commence. Heureusement, cette petite rencontre entre la principale, une CPE, l’assistante sociale, l’infirmière et un professeur-documentaliste (moi) a été constructive. Nous avons réfléchi à la mise en place d’une présentation des dérives possibles sur les réseaux sociaux pour tous les élèves de 2nde. Nous la présenterons au retour des vacances de pâques. Je précise que cette présentation fait suite à un courrier académique qui souhaitait que nous nous mobilisions pour « endiguer » la dérive du phénomène des « spotted lycées ». Voir à ce sujet l’article de Doc in progress. Les professeurs-documentalistes se chargeront d’introduire la présentation en abordant de façon générale les notions d’identité et de présence numérique.

Mon agacement a disparu et j’ai pu reprendre mes activités le cœur léger! Pas de séances ni d’accueil  car mon collègue faisait passer des oraux de TPE au CDI. J’ai donc fait un peu de gestion et nettoyé un peu la base (une goutte d’eau au milieu d’un océan d’imperfections!)

L’après-midi au collège, je n’ai pas eu de séance avec les 6ème segpa: leur professeur étant absent, ils étaient quasiment tous rentrés chez eux!  Avec les élèves de l’AP lecture oralisée, nous avons poursuivi la lecture de la pièce de théâtre en un acte. Je pense les enregistrer dans quelques semaines, pour qu’ils s’entendent lire et puissent analyser leur façon de lire et ce qui leur fait défaut. Si certain(e)s d’entre vous ont enregistrer leurs élèves au cour d’un projet, n’hésitez pas à me faire part de vos expériences!

J’ai profité des quelques moments de répits pour cataloguer quelques ouvrages, indexer certaines pages de sites web pour deux recherches à venir sur les monuments londoniens et la culture australienne. En fait cette après-midi du mardi est très courte (enfin du moins, les choses s’enchaînent et donnent cette impression). J’en sors généralement frustrée, avec ce sentiment de n’avoir pas fait grand chose…

Mercredi

Une matinée bien remplie… 4 séances! Donc le CDI a été fermé toute la matinée et j’ai mené mes séances en salle informatique . Je m’excuse de ce monopole de la salle informatique auprès de mes collègues, mais avec 5 ordis au CDI, je ne peux pas faire grand chose! Je suis juste redescendue au moment de la récréation, pour les prêts, les retours, les demandes diverses et variées… et un café!

Au programme, une première heure et une dernière heure pour la poursuite du projet d’écriture collaborative, une heure de séance de techniques documentaires sur les supports de documents, et une heure de recherche avec une demi-classe de 4ème sur la culture australienne, s’appuyant sur la méthode du document de collecte.

Jeudi:

Nous avons commencé la journée par la première séance d’une recherche en anglais sur les monuments de Londres avec la classe de 6ème segpa. Nous étions trois adultes: les deux professeurs documentalistes (c’est rare!) et la professeur d’anglais. Je dois avouer qu’on appréhendait un peu cette séance. Cette classe peut-être agitée et non-réceptive (c’est fluctuant). Mais tout s’est bien déroulé (et nous n’étions pas de trop à 3!). Les élèves ont constitué un document de collecte très simple et ont recherché de l’information dans les ouvrages présents au CDI. Ils ont même voulu rester l’heure suivante, puisqu’ils avaient une heure de permanence!

Les heures d’accueil des élèves de permanence se sont enchainées. Un petit moment sympa avec les collègues autour d’un repas type « auberge espagnole » et déjà le weekend!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s