4ème semaine au CDI

Cette semaine a marqué le début des séances d’E.M.I pour deux demi-groupe de sixième. Vous pouvez voir ici le déroulement de la séance.

Lundi, j’ai reçu ma première commande de matériel: une douchette et du scotch adhésif aux couleurs de la Dewey. J’ai été prendre des nouvelles de ma première commande d’ouvrages vendredi. Bien m’en a pris, elle avait été oubliée! Mais ça y est, elle est enfin partie, reste plus qu’à attendre. Les élèves sont impatients d’avoir les nouveautés entre les mains! Je leur ai dit que quand elles seraient arrivées, ils s’en rendront vite compte!

J’ai également appris que l’achat de mon vidéoprojecteur a été accepté. L’intendante s’en occupe. J’espère que je serai vite équipée!

Je ne m’étais pas encore occupée du réaménagement de l’espace « travail ». Les tables étaient encore disposées en grand rectangle, et certains élèves sont placés loin du tableau avec cet agencement. J’ai donc bougé les tables avec l’aide d’élèves. J’ai donc des tables de 2 ou de 4, dans un espace bien défini. Aucun élève n’est dos au tableau.

Les petites notes d’information stipulant le début des cours d’EMI ont été distribuées mardi. Je n’ai pas pu aller au collège jeudi pour cause de maladie, et vendredi matin, un nombre impressionnant de gens se sont « jetés » sur moi. D’abord le CPE et la secrétaire qui ont eu de nombreux appels de parents mécontents. Pour un groupe, l’horaire ne convient pas: ce jour là ils finissent à 12h, partent pour la plupart à 13h30 (après le déjeuner) et l’heure d’EMI a lieu de 15h à 16h. A priori je ne peux pas faire grand chose, à part éventuellement la décaler une heure plus tôt. Cependant, ma chef m’a affirmé que ces heures étaient obligatoires, et que si aucune solution ne pouvait être trouvée, les choses resteraient comme ça… Voilà au moins une petite victoire. J’en ai profité pour rappeler l’importance de caler ces heures dès le début de l’année dans l’EDT.

Les élèves sont bien entendu venus me trouver pour me faire part de la situation. Puis ils sont aller voir le CPE, la secrétaire, et ils seraient même aller voir la principale directement si elles avaient été là! Il y en a juste un qui m’a dit que ça l’arrangeait, puisqu’il ne pouvait pas quitter le collège avant 17h et qu’il avait donc 3 heures d’étude à la suite. En voilà au moins un de satisfait!

En terme de gestion, les okapis sont enregistrés, triés et archivés. La base documentaire s’étoffe peu à peu. La fréquentation du CDI tend à augmenter et je vois de nouvelles têtes tous les jours!

Il faut que je m’occupe du classement du bac à BD. Je vais devoir investir dans des intercalaires, que je pense organiser par séries.

E.M.I 6ème -Séquence 1, séance 1- LE C.D.I et le professeur-documentaliste

Cette séance inaugure le cycle d’EMI pour les 6ème. J’en profite donc pour leur distribuer la progression prévue. Ce document est à faire signer par les parents et par l’élève lui-même, et ouvre le porte-vue dédié.

image 1

J’avais dit l’an passé la frustration que je ressens chaque année en menant la séance de présentation du CDI. Du coup cette année, pas de quiz. Les horaires sont affichés sur la porte, disponibles sur l’ENT. Je ne voulais pas perdre de temps avec ces informations pratiques. J’ai donc décidé de partir de leurs représentations. Ci-dessous, le document distribué.

doc élève 1 doc élève 2

Déroulement de la séance:

  • Dans un premier temps, nous lisons ensemble la progression. Je leur apporte des précisions et réponds à leurs questions. J’en profite pour leur signaler que je ne mets pas de note, mais que je peux tout de même remplir la ligne appréciation du bulletin et valider des compétences (info-doc et S3C).
  • Distribution de la fiche séance: je précise que le plan est à dessiner à la maison pour la fois prochaine. Je n’attends pas un plan à l’échelle: je veux juste voir comment ils « voient » le lieu, même quand ils n’y sont pas.
  • Le premier exercice consiste à noter des mots qu’ils associent au CDI, en tant que lieu physique (un espace dans lequel je peux me déplacer, où je peux saisir des documents « réels », matériels, où je peux manipuler des outils informatiques.) Ils les notent d’abord sur leur feuille de travail, puis à tour de rôle, ils se lèvent pour venir les noter au tableau (dans la colonne C.D.I).
  • Vient ensuite la partie consacrée au professeur documentaliste. J’ai intégré une petite B.D humoristique et le petit texte associé, issu d’un okapi (N°928). Ce n’est peut-être pas le nec plus ultra, mais c’est le seul document à leur niveau que j’ai trouvé. (La dernière phrase notamment n’est en tout cas pas une réalité pour moi!). La même tâche que précédemment est réalisée. Il s’agit d’identifier le professeur documentaliste comme étant une personne physique / rélle, un médiateur entre l’élève et l’information,  qui gère le C.D.I et qui intervient directement auprès des élèves au titre de professeur.
  • Pour terminer la séance, je demande aux élèves de créer deux groupes. Un des groupes est chargé de réaliser un nuage de tags (à l’aide de l’outil en ligne Wordle) avec les mots associés par la classe au C.D.I. L’autre effectue la même opération pour professeur documentaliste.
  • Les nuages sont ensuite intégré à l’ENT, dans la rubrique des classes.

Voici deux exemples de nuages de tags réalisés par mes élèves.

Wordle: 601 groupe 2

Classe A « CDI »

Wordle: 601 groupe 2

Classe A « professeur documentaliste »

Wordle: 604 GROUPE 2

Classe B « CDI »

Wordle: 604 groupe 2

Classe B « professeur documentaliste »

Plusieurs remarques:

  1. Il s’agit de partir des représentations des élèves. Certaines choses peuvent donc vous paraître aberrantes! (Je pense notamment à « surveillante »)
  2. Je note une différente essentielle entre les deux groupes. Les élèves de la classe B se rendent très souvent au CDI, contrairement aux élèves de la classe A qui sont pour l’instant peu venus, excepté 2/3 élèves. La classe B a donc été beaucoup plus inspirée que la A. Mon statut d’enseignante n’a vraiment été nommé que par la classe B, alors que la classe A m’associe plus à une surveillante, qui achète des livres.
  3. Concernant le lieu CDI, un élève a noté UNIQUE. Je lui ai demandé s’il pouvait expliciter son idée. Pour lui, le CDI est un lieu unique dans l’établissement, où on trouve des livres, un espace de détente, un espace de recherche et de travail « autrement » (selon ses mots).
  4. J’attends les prochaines productions avec impatience.

Bilan (en l’état actuel des choses):

Plutôt positif! Les élèves sont d’entrée en activité et sont dans l’ensemble motivés. En fin de séance (vendredi, dernière heure de la journée) une élève m’a dit qu’elle avait trouvé cette heure vraiment sympa, qu’elle avait appris des choses en s’amusant! ( 🙂 prof doc ravie, la semaine se termine bien!)

L’intérêt de cette séance, à mon sens, est la possibilité pour les élèves, de mettre des mots sur ces deux notions. Pour l’instant je ne leur ai pas demandé de formalisé chacun de ces concepts. En fin de séquence probablement, après avoir abordé les espaces informationnels numériques du collège (ENT et portail documentaire)

Il me semblerait judicieux de remmener cette activité dans le courant ou en fin d’année pour voir l’évolution de leurs représentations.

Progression EMI 6ème (2013/2014)

Cette année, je reprends ma progression avec les sixièmes. Comme le dit Petite Noisette sur son blog Blog O Noisettes, nos progressions changent chaque année. Il y a toujours des réajustements, de nouveaux questionnements. On se base aussi sur nos réussites et nos échecs des années précédentes. L’an passé, j’avais un peu été frustrée de ne faire qu’une demi-année de séances avec les 6ème. Cette année les choses sont différentes et je commence (enfin) ces séances.

La nouveauté aussi, c’est le changement  d’appellation de ces séances. L’an dernier, le terme « techniques documentaires » apparaissait sur l’EDT des élèves. Aujourd’hui, je passe à EMI, éducation aux médias et à l’information. LN sur son blog, a dédié son premier billet de l’année à cette réflexion ( Séances pédagogiques: questions de vocabulaire). Pour une progression en 5ème, LN a fait le choix de l’appellation Cultures numériques. Frédérique Yvetot a impulsé un parcours numérique dans son collège pour le même niveau. En 6ème, j’ai fait le choix d’adopter un terme plus large, car il ne s’agit pas uniquement de contenus en lien avec la culture numérique. Dans ma progression, j’englobe à la fois des éléments de culture informationnelle, médiatique et numérique.

La progression que je propose cette année est susceptible d’évoluer en cours d’année et tout n’est pas encore construit. Elle se compose de 7 séquences. Entre parenthèse les notions info-documentaires, médiatiques et numériques. Pour les notions info-documentaires, je m’appuie largement sur les notions proposées par la FADBEN sur le Wiki Info-Doc.

  • Séquence 1: les espaces informationnels du Collège (espaces informationnels)

–  Le CDI et le professeur-documentaliste

Les espaces informationnels numériques du collège

–  Un document c’est quoi? (document)

– Une information c’est quoi? (information, type d’information)

–  C’est qui ta source? (source, auteur)

  • Séquence 3: Média culture (média)

Typologie des médias (périodicité)

Économie des médias (publicité en ligne, ciblage publicitaire)

  • Séquence 4: Culture Net’ (navigateur de recherche, moteur de recherche, internet, web)

Le vocabulaire d’internet et du web

(Re)Découvrons Google

  • Séquence 5: Classer l’information

Classer : pourquoi? comment? (classement) 

Classer le Web? (indexation)

  • Séquence 6: Chercher, trouver et sélectionner l’information (recherche d’information: besoin d’information, navigation, requête, outil de recherche)

– Document de collecte, typologie des sites etc…

Voici le document que je distribue aux élèves au début des séances.

image 1

3ème semaine au CDI

Lundi

En ce début de semaine, je n’ai pas eu le courage de poursuivre mon désherbage. Les livres s’entassent et je ne sais plus où les mettre. Mais il va bien falloir le faire d’ici la fin de la semaine. J’instaure peu à peu le fonctionnement du CDI. Je teste certaines choses, me casse la figure, rebondis et essaie autre chose. Au programme du jour, comment gérer les inscriptions entre midi et deux?  Jusqu’à présent, je demandais aux élèves de venir s’inscrire pendant la récréation du matin. Et j’ai finalement décidé d’insérer un formulaire hebdomadaire dans la brique « espace documentaire » de l’ENT. Les élèves s’inscrivent donc après identification et peuvent revenir sur le formulaire pour le modifier. J’ai donc construit un petit tutoriel que j’ai placardé sur la fenêtre du CDI et mis en ligne sur la page d’accueil de ma rubrique sur l’ENT. J’ai d’ailleurs pu refondre ma brique ENT durant le weekend, ayant enfin les droits nécessaires pour le faire!

Des élèves de troisième sont venus au CDI pour imprimer une image. Pour savoir dans quel cadre pédagogique il leur fallait cette image, j’ai du leur tirer les vers de nez. Le professeur d’arts plastiques leur a demandé de trouver une œuvre d’art pour la présenter lors de la prochaine séance. J’en ai profité pour leur expliquer les notions de légende et de source.

En fin de journée j’ai rencontré le principal adjoint concernant les deux classes de 6ème manquantes pour l’EMI. Et c’est là que les choses se compliquent. Il y a très peu de « trous » dans leurs EDT et il faut jongler entre les groupes. Malheureusement les seules plages horaires disponibles pour un fonctionnement groupe A / groupe B tombent le mercredi matin. Et cette année je ne travaille pas le mercredi. Je me vois mal faire une heure de route aller, trois heures d’ouverture puis une heure de route retour. Donc il faut se débrouiller autrement. Qu’à cela ne tienne, on fera trois groupes pour chacune de ces deux classes. Mais dans ce cas de figure, les groupes semaine A / semaine B sont impossibles. Donc nous avons décidé que je les aurai toutes les semaines, en groupe réduit.

Au final je ferai donc à peu près 14 séances pour deux classes contre le double pour les deux autres. C’est un peu inégal, mais tant pis…

A 17h, j’ai croisé la prof d’arts plastiques. Certains élèves sont arrivés les mains vides et ont prétexté que j’avais refusé de leur imprimer un document. Les menteurs… Je ne les ai même pas vu! Lundi prochain ils peuvent s’attendre à une petite visite de ma part pendant leur cours d’arts pla’.

Mardi

J’ai étoffé quelque peu ma commande et j’ai commencé à indexer les sciences et vie junior de 2008 à aujourd’hui. Je commence petit à petit l’import des mémofiches.

Les jeux éducatifs commencent à me gonfler. Je parle surtout de sketchup, paint et autres applications ludiques dont les élèves raffolent. Pour l’instant je les limite à la pause méridienne, mais du coup les élèves ne viennent quasiment que pour ça à ce moment là.

Des élèves de sixièmes sont venues sur une heure de permanence pour faire des recherches sur l’Egypte et les pharaons. Jusque là, tout va bien. Mais quand je vois sur leur écran (de loin) les photos de la dernière star de Disney Channel je tique. Bon déjà, il y a de fortes probabilités pour qu’elle finisse comme Brit-Brit et Miley (la nouvelle de star de Disney, pas les élèves!). Mais en plus ça n’a pas grand chose à voir avec l’Egypte (ou alors je n’ai pas fais le rapprochement). Dès lors, je me suis posée une question. Est-ce une vraie recherche ou un prétexte pour aller sur l’ordi?? Afin de faire la distinction entre le lard et le cochon, j’ai crée un tableur en ligne, via framacalc, dont j’ai partagé le lien avec mes collègues. Je leur ai expliqué la nécessité pour moi de connaitre en gros les projets de recherche qu’ils donnent aux élèves. D’une part je peux vérifier si je dispose de ressources suffisantes dans le cadre de leur recherche. Puis je suis également au courant de ce qui est attendu d’eux. Une simple image à imprimer? Un panneau d’exposition à réaliser? Je sais ainsi si c’est une demande véridique ou si c’est du flan!

D’autres élèves de troisième sont venus pour la même demande que la veille. Ils doivent copier-coller la source (adresse URL) de l’image choisie. Et paf! droit dans le mur, ils se sont fait avoir par l’adresse à rallonge de google image! Une petite séance sur le moteur de recherche d’images de Google s’impose! Je vais m’appuyer sur l’article d’Aline Bousquet publié sur Docs pour docs.

Jeudi

Je me suis attaquée aux archives d’Okapi. Il faut dire qu’elles remontent à 1991! Heureusement, ma collègue d’arts plastiques les récupère! J’ai refait la signalétique de la porte d’entrée du CDI.

Aujourd’hui, j’ai pris une grande décision. Plus de jeux éducatifs au CDI. Je mettrai les liens à disposition sur l’ENT pour un usage à la maison, pas plus. Je garde juste quelque jeux éducatifs relatifs à lecture et aux maths, c’est tout. Je sais que c’est un choix discutable, mais j’arrive dans cet établissement et je ne connais pas encore assez bien les élèves (et ils ne me connaissent pas encore assez bien) pour accorder trop de liberté. Comme m’ont dit les coupines, « fais du CDI le lieu que tu veux qu’il soit! » A bon entendeur 😉

J’ai enfin passé ma commande. Une grosse commande, parce qu’il va falloir enrichir les rayonnages! De nouvelles séries BD vont pointer le bout de leur nez avec les premiers tomes (Les légendaires, La rose écarlate, Lou, Troll de Troy…), de nouvelles séries de mangas (One pièce, Fairy Tail, Une sacrée mamie… Nous avons déjà quelques tomes de Fruit Baskets), pas mal de romans (certains connus et appréciés par moi comme étant des valeurs sures et quelques nouveautés).  Je complète aussi quelques séries déjà entamée (Journal d’un dégonflé, Percy Jackson…) et j’y ajoute quelques ouvrages demandés par les enseignants.

Et je m’y suis enfin mise. J’ai terminé mon désherbage, entourée d’élèves électriques à la vue de tous ces bouquins. « Mais vous allez les jeter? » « Et celui-là, vous le donnez aussi?? ».  Au final, les livres désherbés recouvrent toute une table du CDI, en une pile assez haute, et remplissent un vieux chariot de cantine à trois étages (pas de chariot à livres, vu le prix, je préfère la récup’!)

Vendredi

Ça y est! les vieux livres du CDI ont été récupéré par une association locale! On respire. J’ai gardé quelques documents faisant partie de la vie et du patrimoine du département et du collège (dont des coupures de presse récoltées au fil du temps).

J’alimente progressivement les rubriques du CDI sur l’ENT. Aujourd’hui, j’ai rédigé un article sur les livres disponibles en ligne (gallica, je lis libre, la bibliothèque numérique des enfants, le livre audio.com etc…). Quelques élèves de troisième sont encore venus imprimer une œuvre d’art. Légende, source, légende, source…

J’ai également rencontré la COP (conseillère d’orientation psychologue). Nous avons commencé à faire le tri dans le kiosque ONISEP. Beaucoup de prospectus d’établissements du coin daté de 2007, 2008, 2009… Des brochures de la collection Parcours un peu datés. On a réfléchi aux séances que l’on pourrait mettre en œuvre ensemble dans le courant de l’année. Je réfléchis à l’achat d’un vrai kiosque ONISEP, mais vu les prix, c’est pas gagné. Il en faudrait au moins deux pour avoir les 18  cases officielles. Pour l’instant les documents sont classés dans des chemises en plastiques à dos épais. déjà que les élèves ne consultent d’ordinaire pas beaucoup le kiosque, mais là c’est carrément le no man’s land… En même temps c’est vrai que ça ne donne pas envie. A défaut nous allons réfléchir à un agencement différent et à une signalétique plus attrayante.

Sinon, j’ai également vu le principal adjoint pour mes deux classes de sixième manquantes pour l’EMI. Il va être compliqué de les rajouter à l’EDT. Cependant, comme pour les deux autres classes je voudrais qu’ils apparaissent dans pronote… Je ne mets pas de note et ne donne pas d’exercice maison, mais j’aime bien remplir la case « contenu de cours » et éventuellement leur demander de visiter un site pour préparer une séance prochaine. Et c’est également un des seuls moyens pour les parents de savoir ce qu’ils font au CDI avec le professeur-documentaliste. J’ai encore une maman qui m’a appelé tout à l’heure et qui a demandé si j’étais bien la « dame du CDI » (« euh oui.. enfin non, je suis professeur-documentaliste »)

Bonus lecture

Vous l’avez peut-être vu passer. Mais oui, le dernier numéro d’InterCDI « Mémoires et Traces ». Je n’ai pas encore tout lu. Mais il y a des choses intéressantes. On y parle de la lettre de Guy Mocquet entre autre. Sur la question des traces et de leur interprétation historique, je me suis rappelée de mes années d’archéo à la fac.

Je m’explique. En M1, ma dernière année de fac avant la prépa et l’obtention du CAPES, j’étais partie sur l’érude d’une collection en quartz d’un site paléolithique du sud-ouest de la France (dans le Lot). Il faut savoir que le quartz est peu étudié et beaucoup moins populaire que le silex. Mon objectif, si j’avais continué, aurait été de mener des recherches archéo sur l’outillage paléolithique du sud de l’Inde, région qui ne possède et n’a a priori pas possédé de gisement de silex. Un seul maître de conférence et professeur de ma fac était spécialiste du domaine, pour le paléolithique moyen.ma collection appartenait à la période juste après, le paléolithique supérieur. Et je me souviens de l’air ahuri de certains profs d’archéo, qui ne comprenaient pas l’intérêt de l’étude de ce matériau. Mais si on en a retrouvé sur certains sites (proches de rivières en général), c’est bien pour une raison…  Bref, tout ça pour dire qu’en effet l’homme a une influence sur l’histoire par le biais de l’interprétation des traces, surtout pour les périodes préhistoriques et protohistoriques, pour lesquelles les écrits ne viennent pas confirmer / infirmer des faits.

Et  l’article de  Julie Mallon, Constance du bibliothécaire est aussi très intéressant. Elle y parle du rôle de la bibliothèque à travers les âges, la volonté d’y conserver l’ensemble des savoirs de l’humanité. C’est vraiment un article à reprendre et des notions à expliquer aux élèves. Ce besoin de conservation de la mémoire de l’humanité par l’humanité. Le web se place, il me semble, dans cette lignée, celle de la mémoire de l’humanité. Elle parle aussi de la violence qui entoure la conservation de ces patrimoines: d’Alexandrie à la destruction des documents de valeur inestimable de Tombouctou. On peut y ajouter l’incendie de la bibliothèque de Jaffna, au Sri-Lanka.

Sinon à côté, j’ai lu Le Bleu est une couleur chaude et lis No Pasaran.

2ème semaine AU CDI: on s’organise!

Lundi

En arrivant au CDI, je me suis dit que j’allais nettoyer la base BCDI pour procéder au transfert des notices sur PMB. J’ai donc pris ma petite fiche guide « Passer de BCDI 3 à PMB ». Mais:

  • Je suis sur la version 1.71 de BCDI (en mono poste of course)
  • Certaines modifications doivent être faites à la main, notices par notices. Et pour certaines manipulations, le nombre de notices à modifier approche les 1000 voir 3000.

J’ai donc vite laissé tomber! Tant pis, ma base se construira au fur et à mesure, et au moins, je serai assurée d’avoir peu d’erreurs. Mes expériences précédentes ont été assez déroutantes en terme d’anomalies dues à l’export de la base de BCDI à PMB.

Du coup, j’ai continué à saisir mes BD, et quelques documents que les élèves voulaient emprunter. Je garde sur le coude ma base BCDI, toujours pratique pour faire une recherche sur un titre demandé.

Mardi

Ça y est, on sent le rythme effréné de la vie d’un prof-doc qui refait surface! Dans la matinée, l’agent de maintenance est venu m’aider à bouger les meubles! J’ai appris l’existence d’une petite table et de ses fauteuils assortis qui prenaient la poussière au foyer. Ni une ni deux, avec l’accord du président du FSE, je suis allée les chercher!  Et voilà comment agrémenter le coin lecture. Les trois poufs bleus se sentent ainsi moins seuls! Maintenant il faut veiller à ce que les élèves ne posent pas leurs petons sur la petite table. Comme à la SNCF quoi!

Notre super agent de maintenance m’a installé un tableau blanc au CDI dans l’après-midi! Je vais donc pouvoir vidéo projeter au CDI (enfin quand j’aurai mon vidéoproj’, c’est pas pour de suite, mais il parait qu’il est commandé!)

J’ai vu quelques collègues pour discuter de futurs projets plutôt ponctuels.

J’ai commencé à lister ma prochaine commande. Faudrait d’abord que je passe voir la gestionnaire, histoire de savor quelle somme il reste sur mon budget!

Jeudi

J’ai eu mon rendez-vous avec la principale, pour caler les séances d’EMI avec les sixièmes. Pour l’instant, je n’ai que deux classes sur quatre pour lesquelles il est possible d’ajouter une heure sans trop de problème à l’emploi du temps. Pour les deux classes restantes, les choses se compliquent. J’attends donc encore qu’une solution soit trouvée. Je ne commencerai probablement mes séances qu’à partir de la semaine du  23 septembre.

Poursuite de la préparation de ma commande. Il me reste une somme assez importante sur mon budget, je vais donc pouvoir renouveler considérablement le fonds.

Le principal adjoint est venu visiter le CDI. Il n’a pas pu se rendre compte des changements apportés, ne l’ayant pas vu dans sa version initiale!

Je ne sais pas si je suis fatiguée, ou si ce sont les élèves qui sont très excités, mais j’avais la tête prête à exploser en fin de journée!

Vendredi

Avec la gestionnaire nous avons fait le point sur les abonnements. Certains ne seront pas reconduits: trop chers et non consultés. J’ai sérieusement commencé mon désherbage: j’ai déjà rempli un chariot de livres! et ce n’est pas encore fini. J’ai trouvé un livre intitulé Avoir 16 ans…. daté de 1995. Aucun scrupule, celui-ci partira avec les autres. D’une part nos élèves n’ont pas 16 ans, et nous sommes en 2013. Je crois pouvoir dire, sans trop me tromper, que la jeunesse de 1995 est quand même bien différente de celle de 2013.  Je ne parlerai pas du Littré de 1970 et autres encyclopédies papier des années 80.

Les élèves de sixième ont du mal à respecter et comprendre les règles du CDI. Au moins une dizaine m’ont demandé s’ils pouvaient aller sur les ordinateurs pour…. regarder des vidéos sur You Tube! Non pas que je sois contre You Tube, mais les vidéos de démo Minecraft et de Cyprien, je suis désolée, mais c’est à la maison! J’ai également décidé de limiter les jeux éducatifs et autres applications ludiques à la pause méridienne. Sinon, les élèves ne viennent que pour ça! Il y a vraiment un travail de longue haleine à mener avec les sixième, qui sera je pense facilité lorsque mes séances d’EMI auront débuté.

1ere semaine au CDI – Une semaine de rentrée –

Notons d’entrée LA différence: cette nouvelle saison de chroniques hebdomadaires s’intitule « Ma vie AU CDI ». Et ça, c’est chouette…

Lundi

Journée de pré-rentrée avec, je dois l’avouer, une petite boule au ventre… Mais tout c’est bien passé! Un accueil chaleureux de la part de mes nouveaux collègues, un très bon accueil également de la part de la principale. J’ai assisté à la réunion plénière durant laquelle après m’être présentée de façon très polie et conventionnelle, j’ai présenté mon travail au sein du CDI et ma vision de mon métier auprès des collègues. A ce propos, j’avais préparé un petit dépliant à leur attention. C’est la première fois que je réalise une telle chose, mais il me semblait important de présenter le CDI et notre profession de façon plus détaillée. Il y avait jusque là peu d’habitudes de travail au CDI et avec le prof-doc et j’ai bien compris qu’il fallait « faire ma pub ». De plus, je ne voulais pas monopoliser la parole, parce que des choses à dire, il y en a. Ce dépliant me permet également de communiquer mon adresse mail et de présenter le portail documentaire du CDI, sur lequel j’ai pas mal travaillé avant la rentrée (voir article précédent). Voilà à quoi il ressemble:

page corrigée page 2

J’ai ensuite passé le reste de la matinée à faire plus ample connaissance avec « mon » nouveau CDI. J’ai évalué les réaménagements possibles. En effet les espaces ne sont pas suffisamment définis. Les poufs se trouvent à  l’opposé du coin lecture, les ordinateurs sont relativement distants entre eux et les tables…. sont en formica oranges (ainsi que les chaises). Mais à ce niveau là, je ne peux pas faire grand chose 😉

Ensuite est venu le traditionnel apéritif et le repas.

Dans l’après-midi, j’ai été conviée à la réunion concernant l’histoire des arts (HDA pour les intimes). Les collègues (de lettres, hist-géo et EPS) m’ont de suite intégrée au dispositif, et j’aurai les élèves de troisième durant tout le premier trimestre, par demi-groupe, pour un travail de recherche d’information. Il y a du document de collecte dans l’air!

J’ai rencontré le principal adjoint, qui arrive dans l’établissement, pour signaler que mes heures d’EMI avec les sixièmes devaient être inscrites dans l’emploi du temps, et pour prévenir que je prendrai les troisième pendant le premier trimestre pour l’HDA.

Petite discussion avec le CPE, qui arrive également, pour organiser les modalités d’accès au CDI. Bon finalement tout est reporté à plus tard, tout le monde est un peu débordé en ce jour de rentrée.

Mardi

Journée de rentrée pour les sixièmes! Et pour moi, journée tri, rangement et appropriation du petit bureau. J’ai rempli à peu près 3 cartons de vieux papiers pour le recyclage et une corbeille à papier de tas d’autre chose (vieux sachets de thé, agrafes en vrac, trombones déglingués et non récupérables. Puis mon petit PMB a commencé à se remplir de notices: j’ai commencé à dépouiller les périodiques reçus pendant l’été.

Les 4 classes de sixième sont passées en fin de matinée avec leurs professeurs principaux. Pour présenter le lieu. Je n’avais rien préparé de spécial, arrivant moi-même dans le collège. Mais j’ai également tenu à me présenter aux élèves en tant que professeur-documentaliste. Je leur ai posé la question A votre avis, quel est mon métier? » J’ai eu droit à « informaticienne » (non…), documentaliste (en partie), bibliothécaire (pas vraiment) et « secrétaire » (c’est froid, très froid!). Ils savent qu’ils auront des séances à l’année avec moi.

Jeudi

Je me suis donné la semaine pour m’approprier le CDI avant d’ouvrir aux élèves. Je profite donc de ce temps calme pour commencer à faire quelques tâches de gestion, en commençant par les BD. Histoire d’évaluer également le fond. Il y a quand même pas mal de vieilles BD, et des titres qui me paraissent peu adaptés au collège. Quelques bandes-dessinées se glisserons probablement dans la prochaine commande.

Puis en fin de journée, j’ai craqué: j’ai ouvert les CDI aux élèves…

Vendredi

Une journée bien chargée! Des élèves pendant les trois heures de la matinée. Parallèlement j’ai affiché toutes les informations nécessaires sur la porte du CDI (horaires, modalités d’accès …). Je dois avouer que la porte d’entrée du CDI est assez insignifiante. J’ai vouluy mettre de la couleur, j’ai donc sorti mes feuilles de couleur et ma paire de ciseau.

 J’ai rencontré le collègue de musique et un collègue de français en charge des classes CHAM. On me laisse une place importante en temps que professeur-documentaliste, en ce qui concerne les aspects d’éducation à l’information et aux médias. Je participerai également à l’évaluation des modules. On commence quand?? à oui, en octobre. Le dispositif CHAM du collège concerne des élèves de chaque niveau, de la sixième à la troisième.

Sinon, pour les semaines à venir, je dois aller visiter les structures culturelles voisines, me renseigner sur les spécificités culturelles et gastronomiques du coin, faire du désherbage, vider en partie la réserve des okapis de 1991 à 2008, passer ma première commande, veiller à ce que les heures d’EMI soient rapidement ajoutées à l’EDT des élèves … Bref, encore une fois ce sera une année bien remplie.