EMI 6ème – Séquence2 : document, information, source

L’an passé, j’avais consacré une heure à la notion de document. Cette année, j’ai décidé de prendre 3h pour aborder cette notion . La première séance est consacrée aux supports de documents, la deuxième à l’étude plus spécifique de la notion d’information et enfin la troisième permet d’aborder la notion d’auteur.

Voici la carte conceptuelle qui a guidé ma construction de séquence. Elle s’inspire de ma séance précédente (Un document c’est quoi?) , de la carte conceptuelle conçue par un groupe de travail de l’académie de Nantes en 2007 et d’une réflexion sur l’approche didactique de ces notions.

carte conceptuelle documentcarte conceptuelle Document

carte conceptuelle document (.odt)

carte conceptuelle élève (.odt)

Introduction de séquence: à partir de la séquence précédente (séances 1 et 2), je demande aux élèves de me rapeller ce qu’on trouve au sein d’un espace informationnel. Des documents, des informations… A partir de leurs réponses, je leur demande de chercher dans un dictionnaire une définition de document. Généralement, ils proposent la définition suivante: « Écrit servant de preuve ou de renseignement » (définition issue du dictionnaire Le Robert Collège édition 2005 ISBN: 2 84 902 120-2)

Je leur explique qu’en information-documentation on caractérise le document selon 3 critères: un document repose sur un support, il contient une information conçue par un auteur.

  • Première séance: un document c’est quoi? (1h)

Objectif: Reconnaître les différents supports de documents

Pour cette première séance, nous nous consacrons au support du document.

  • Les élèves observent différents objets disposés sur une table et les nomment de façon collective: livre, journal, revue, cassette audio, cassette vidéo, CD et DVD vierge, disque vinyle, diapositive, disquette…

Le vocabulaire est parfois imprécis mais dans l’ensemble, ils reconnaissent ces objets. J’en profite pour commenter chaque objet, répondre aux questions des élèves. Je les contextualise aussi parfois (VHS, ancêtre du DVD etc…).

  • Les élèves sont ensuite invités à tenter de classer ces documents en fonction de leur support. Collectivement, ils décident du regroupement de ces objets. J’interviens ensuite pour confirmer / préciser ces regroupements.

Le regroupement des supports papier et la verbalisation de cette famille de support (support papier) est une évidence pour les élèves. Les supports magnétiques sont plus difficilement identifiables. Je leur demande alors d’observer de plus près la bande de la cassette audio, de la VHS et de la disquette. Ils sont autorisés à les toucher. Pour ces supports, il me semble nécessaire de leur préciser que le support est bien la bande magnétique et non pas le plastique entourant l’objet, qui a plus vocation à protéger et à conditionner ce support. Concernant les supports optiques (CD / DVD) je leur demande de me préciser quelle est la différence entre les deux. Partant du principe que la cassette audio contient du son et que la VHS contient des  images animées et du son, ils pensent dans un premier temps que la différence entre CD et DVD repose sur cette même distinction. Je leur demande alors de concevoir un CD et un DVD vierge. Que puis-je inscrire dessus? Après un temps de réflexion ils réalisent que la différence ne tient pas à la forme de l’information qui peut y être inscrite. On précise alors qu’on distingue ces deux supports en terme de capacité de stockage. Enfin, nous précisons qu’il existe des documents numériques en ligne, les sites internet. Je m’appuie sur l’exemple de You Tube, qu’ils connaissent et utilisent régulièrement pour illustrer mon propos. Il est possible d’y inscrire toute forme d’information (texte, son, image fixe et/ou animée)

  • Présentation de quelques appareils de lecture parfois nécessaires à la lecture de certains de ces supports (lecteur de cassette audio, magnétoscope, tourne-disque, unité centrale d’ordinateur…)
  • Distribution de la carte conceptuelle document (version élève) où nous remplissons en fin de séance la partie « support »
partie document support

Partie « support »

Les élèves ont pour consigne, en fin de séance et pour préparer la prochaine, de venir accompagné d’un document de leur choix. Tout ceci en vue de créer un cabinet de curiosité du document.

  • Séance 2: une information c’est quoi? (1h)

Objectifs: Comprendre qu’une information est un élément de connaissance transmis par un message + identifier les différentes formes de l’information

  • Remise de la fiche d’activité (ci-dessous)
séance 2

Fiche activité séance 2: une information c’est quoi?

  • Exercice 1: les élèves sont amenés à identifier d’une part l’élément de connaissance et le message à partir d’un exemple. Pour simplifier la compréhension de cet aspect, j’ai choisi d’utiliser l’exemple des messages codés, afin qu’ils identifient la différence entre élément de connaissance et message.

Cette distinction élément de connaissance / message est assez complexe à appréhender. Mais l’utilisation de l’exemple « les carottes sont cuites » facilite cette démarche. On pourrait aller plus loin avec des élèves de niveau supérieur en utilisant un même élément de connaissance et en comparant deux messages distincts, notamment dans la presse, avec le traitement d’un même fait d’actualité par deux titres différents.

  • Exercice 2: En se remémorant la séance précédente, nous listons ensemble les différentes formes de l’information (son, texte, image fixe, image animée). Les élèves, qui avaient pour consigne d’apporter un document de leur choix, renseigne la fiche d’identité de celui-ci en précisant: le nom de l’objet, le support du document, la forme de l’information et l’auteur. Les élèves présentent la fiche d’identité de leur document à l’ensemble du groupe. Correction collective et orale.

Cet exercice est assez bien réussi dans l’ensemble. Les élèves parviennent aisément à repérer le support et la forme de l’information. Je constate toutefois qu’ils ne mettent en avant qu’une seule forme de l’information, alors que certains documents contiennent à la fois du texte et de l’image fixe (affiche par exemple). La phase de correction collective, à l’oral devant le groupe entier, permet de compléter chaque fiche d’identité avec les propositions des autres élèves.

  • En fin de séance, les élèves reprennent la carte conceptuelle de la notion de « document » et nous remplissons ensemble la partie « information »
Partie "Information"

Partie « Information »

  • Séance 3: c’est qui ta source? (30′)

Objectifs: comprendre qu’une information est conçue par un auteur + un auteur peut-être une personne, un groupe de personnes, un organisme

Pour cette séance, nous nous focalisons sur la notion plus spécifique d’auteur, sans prendre en compte pour l’instant les notions d’autorité et d’autoritativité.

  • Remise de la fiche d’activité (ci-dessous)
séance 3

Fiche activité séance 3: c’est qui ta source?

  • Exercice 1: les élèves cherchent la définition d' »auteur » et notent au moins deux sens pour cette définition. Si je reprends le dictionnaire Le Robert Collège cité en début d’article nous avons Sens N°1: « Personne qui est à l’origine de quelque chose » Sens N°2: « Personne qui écrit un livre, qui fait une œuvre d’art« .
  • Exercice 2: à partir d’une sélection de 3 sites ou pages web, dont les liens sont répertoriés sur l’ENT, les élèves identifient l’auteur et précise sur la fiche d’activité s’il s’agit d’une personne, d’un groupe de personnes ou d’une collectivité. Ils précisent ensuite le nom de la personne ou de l’organisme en question.
  • Correction collective
  • En fin de séance, nous complétons ensemble la partie « auteur » de la carte conceptuelle.
carte conceptuelle auteur

Partie « auteur »

  • Évaluation de fin de séquence (30′)

Pour l’évaluation, j’ai choisi de reprendre l’activité proposée l’an passé autour de la notion de document. Je l’ai retravaillée, en m’appuyant notamment sur les observations de Pascal Duplessis (voir la séance « Un document,c’est quoi? » analysée sur ID Base) et des conseils avisés de collègues!

Dans un premier temps, les élèves colorient les étiquettes de la fiche d’évaluation 1. Puis ils découpent ces étiquettes pour les reporter et les coller sur la carte mentale (fiche évaluation 2). Sur les 30 minutes, si les élèves n’ont pas complètement terminé cet exercice, j’envisage de leur faire poursuivre à la maison pour la prochaine séance.

Fiche d'évaluation 1

Fiche d’évaluation 1

Fiche d'évaluation 1 -corrigée-

Fiche d’évaluation 1 -corrigée-

Fiche évaluation 2

Fiche évaluation 2

Fiche évaluation 2 -corrigée-

Fiche évaluation 2 -corrigée-

Si vous avez des remarques, des suggestions qui permettraient d’améliorer ou de faire évoluer cette séquence, n’hésitez pas, laissez un commentaire!

Publicités

8ème semaine au CDI

Reprise après des vacances pas très reposantes. Je n’ai pas eu le temps de boucler tout le travail que j’avais prévu. Pourtant je n’ai pas l’impression d’avoir chômé!

Cette semaine, j’aurais du avoir préparé ma séquence 2 (document/information/source). Malheureusement, je n’en ai pas eu le temps, et je ne souhaite pas reprendre celle de l’an passé (Un document c’est quoi?) puisque je compte y apporter des changements. En début de semaine, les deux groupes de sixième que j’ai eu ont donc eu droit à une séance un peu apocalyptique (enfin j’exagère un peu). De plus, je n’arrive pas à être à jour dans la tenue de mes cahiers d’appel (pas bien!) et je pensais vraiment que nous n’avions pas encore mené la séance 2 sur les espaces informationnels avec le premier groupe. Du coup, impro totale (enfin partielle). Nous avons terminé la présentation du portail documentaire à travers sa structuration. Certains élèves avaient fini de compléter le schéma chez eux. Heureusement mon évaluation de fin de séquence était prête. En fin de séance, j’ai pu amorcer la séquence 2, en présentant la suite des festivités. En repartant de la séquence 1 (les espaces informationnels du collège 1 et 2), nous avons ensemble préciser que ces différents espaces contenaient des documents et de l’information. Et qu’il était maintenant important de clarifier ce concept de document (+ information + source) puisque les trois sont imbriqués. Je leur ai demandé d’apporter pour la prochaine fois un document de leur choix. Le but de cette séquence est de créer un cabinet de curiosité autour de cette notion. Je ne pourrais évidemment pas exposer les documents de tous les élèves, il faudra donc faire des choix.

Les séances avec les élèves de troisième, dans le cadre de l’Histoire des Arts ont débuté mardi. Les élèves n’avaient pour la plupart pas choisi d’œuvre. Une première séance qui s’est pas mal déroulée. A la fin, tous les élèves avaient au moins un choix d’œuvre (voire 2). Cette première séance a commencé par une présentation du plan et du barème de l’épreuve finale (et donc du contenu du dossier). Les élèves peuvent ainsi se faire une idée plus précise de leur besoin d’information. Une fois l’œuvre choisie ils ont pu commencer la collecte d’information.

Ma fin de semaine a été bien chargée! Jeudi, j’ai débuté un projet de recherche d’information autour des divinités grecques avec deux classes de sixième, en collaboration avec une collègue d’histoire. L’occasion de créer du lien avec les séances d’EMI. Pour cette séance, les élèves sont invités à consulter le portail documentaire PMB. Une excellente occasion de manipuler le catalogue documentaire du CDI puisque la séance 2 d’EMI, n’était consacrée qu’à une présentation et à la structure du portail doc. J’ai demandé aux élèves de préciser, de formaliser par écrit le chemin d’accès qu’ils ont choisi depuis l’ENT pour accéder au portail PMB. 3 séances en tout sur deux jours autour de ce thème de recherche, une dernière la semaine prochaine.

Vendredi fut une journée « séances non stop » de 9h à 17h. Nous commençons à travailler avec les élèves de 6ème et 5ème CHAM autour des genres musicaux (grunge, punk, rock, R&B, rythm’n blues, funk, soul music, rap). Avec les classes CHAM, on a un créneau de 2h. L’idéal! Pas besoin de se presser, de se stresser! Nous sommes deux, avec le collègue de musique, et on peut passer de groupe en groupe, passer du temps avec eux pour les guider, répondre à leurs questions. On en profite aussi pour manipuler le catalogue documentaire.

J’ai terminé ma semaine par ma séance nouvelle version autour de la notion de document. Mise à part la fatigue de cette journée chargée et de l’énervement certain des élèves en cette fin de semaine, elle s’est à peu près bien déroulée. La collègue d’arts plastiques me propose d’ailleurs un prolongement autour du support dès janvier! Une excellente idée pour évaluer les élèves sur cette séquence!