[EAM & Mathématiques] La place de la publicité dans la presse écrite – 4ème –

DSC01050

Cette séance trouve son inspiration dans une séquence d’LN (de l’Odyssée!) Semaine de la presse et semaine des mathématiques: tout en un du 27 mars 2013.

Nous nous situons hors du contexte d’une de ces deux semaines (semaine de la presse / semaine des mathématiques).  Mais la séance proposée profite des périodiques reçus lors de la SPME.

Il s’agit au départ d’une proposition émise en salle des professeurs avec une envie de travailler avec les professeurs de mathématiques. Il s’avère de plus que cette proposition intervient au moment où les collègues concernés sont sur le point d’aborder ce chapitre avec leurs classes de 4ème respectives.

Elle est construite conjointement par le professeur documentaliste pour la première partie et par une collègue de mathématiques pour la deuxième (merci Sev’!) . Elle peut être retravaillée par les autres professeurs de maths.

Objectif de la séance:

  • [EAM] : Appréhender la place de la publicité dans la presse écrite
  • [EMI] : distinguer un message publicitaire d’un message d’information (news)
  • [Mathématiques] : Utiliser l’écriture fractionnaire comme expression d’une proportion, d’une fréquence, Présenter des données sous la forme d’un tableau, les représenter sous la forme d’un diagramme, d’un histogramme, Lire et interpréter des informations à partir d’un tableau ou d’une représentation graphique, Calculer un pourcentage

Durée de la séance: 1h

Notions: publicité

Matériel: des revues de natures variées (presse people, d’actualité, TV, jeunesse, féminine, sportive etc….)

Déroulement de la séance:

Les objectifs de la publicité

Introduction: Les objectifs de la publicité

  • Constitution des groupes (entre 3/4 élèves)  et distribution d’une revue par groupe. Les élèves réalisent dans un premier temps la carte d’identité du périodique attribué en précisant le nom de celui-ci, la date de parution, le numéro, la périodicité, le genre (presse féminine, TV etc…)
Carte d'identité du périodique

Carte d’identité du périodique

  • Puis ils remplissent le tableau de données en précisant le nombre de pages total, le nombre de pages publicitaires (on compte ici uniquement les pleines pages de publicité). Ils calculent à partir de ces données la fréquence sous forme fractionnaire simplifiée, la fréquence sous forme d’écriture décimale et enfin la fréquence en pourcentage.
Tableau de données

Tableau de données et fréquence

Certains groupes peuvent traiter jusqu’à trois périodiques.

DSC01049

  • Mise en commun des résultats: l’enseignant de mathématiques note au tableau les résultats obtenus par les groupe en les regroupant par genre de revue. Les élèves sont ensuite invités à réaliser un diagramme en bâton représentant le pourcentage de publicité par genre de périodique. Pour certains où nous avons plusieurs résultats en pourcentage, ils doivent d’abord en calculer la moyenne.

DSC01048

Remarques: Cette séance a été proposé à chacune des classes de quatrième, lorsque le chapitre avait été traité en classe. Cette mise en application « concrète » leur plait et leur permet de réinvestir des acquis disciplinaires. Les résultats sont directement pris dans le cahier d’exercice de maths, afin qu’ils conservent une trace du travail réalisé. On pourrait aller plus loin en leur proposant de calculer la proportion des types de publicité dans un genre de périodique en particulier (publicité pour des produits alimentaires, cosmétiques, sportifs, de biens culturels etc…). On peut aussi imaginer transposer cette séance à l’analyse des devantures de magasins dans une rue commerciale de sa ville (quel pourcentage de magasins d’habillement féminin, masculin etc…)

L’évaluation se poursuit en classe par la présentation des diagrammes en bâton.

Document(s) à télécharger:

La fiche élève au format word La place de la publicité dans la presse écrite 4ème -Maths-

EMI 6ème -Séquence 5- séance 1: classer: pourquoi? comment?

Lorsque j’ai réfléchi à ma progression en début d’année, je souhaitais aborder l’évolution des systèmes de classement avec les élèves pour débuter cette cinquième séquence. Mais, ça c’était avant… Je me suis rendue compte qu’une telle séance, face à des élèves de sixième était peut-être trop complexe. L’idée de classement reste cependant prépondérante . Mais j’ai fait le choix d’une séance plus large, permettant d’aborder le classement des documents au CDI dans un deuxième temps.

Objectifs de la séance:

  • Comprendre les enjeux du classement
  • Comprendre qu’un classement répond à des critères définis par un / des individus
  • Découvrir les systèmes de classement des documents au CDI

Durée de la séance: 1h / 1h30 (en fonction des groupes)

Notions:

  • classement
  • classification

Matériel:

Cette séance nécessite une petite préparation en amont. Dans le cas présent j’utilise:

  • des cailloux de formes et de tailles variées sur lesquels j’ai écrit une suite numérique sur une face et une suite alphabétique sur l’autre.
  • des images d’animaux (des mammifères, des oiseaux, des animaux marins). On peut aussi (en fonction de ce qu’on a à disposition) utiliser des représentations d’animaux en légo, playmobil etc… Dans le cas présent, n’ayant pas de cheptel suffisamment représentatif, j’ai imprimé des images d’animaux (sous licence créative commons), dont le fichier est disponible en bas d’article.
  • des formes diverses (rectangles, carrés, cercles et triangles) de trois couleurs différentes (fichier également disponible en bas d’article, à enrichir, modifier à volonté)

Déroulement de la séance:

  • Pour introduire la séance, les élèves sont invités à chercher les différents sens du mot « classer » à l’aide d’un dictionnaire, par groupe de 2/3 élèves. (référence du dictionnaire utilisé: Le Robert Collège édition 2005 ISBN: 2 84 902 120-2). Les définitions sont ensuite notées au tableau.
Les différents sens du mot "classer"

Les différents sens du mot « classer »

Les différents sens du mot "classer" (correction)

Les différents sens du mot « classer » (correction)

  • Puis, ils sont invités à se regrouper tous ensemble autour d’une table où sont déposés les « objets » en vrac (Cailloux, images d’animaux, formes géométriques de couleur). Dans un premier temps, je leur demande donc de regrouper ces différents « objets » en fonction de leurs points communs. Bien entendu, ils repèrent rapidement les trois catégories et regroupent les cailloux, les formes et les animaux. En reprenant les définitions prélevées précédemment, les élèves prennent conscience qu’ils viennent d’opérer une première division en classes / catégories.
  • Nous constituons 3 groupes dont chacun se voit attribuer une catégorie d' »objets ». Ils ont alors pour mission de réfléchir collectivement aux différents moyens de classer ces « objets » au sein de la catégorie initialement constituée et d’en lister les critères au fur et à mesure. Lors de ce temps de travail collectif et autonome, je circule de groupe en groupe pour les encourager, les guider, et les aider à formuler les critères.
Activité 1

Activité 1

DSC01046

Classons des cailloux…

DSC01047

Atelier classement des formes

  • Nous opérons à l’issue de cette première activité un temps de synthèse, où les différents critères proposés par les 3 groupes sont repris au tableau. Pour le groupe « cailloux », de nombreux critères sont possibles: la taille, la couleur, par ordre numérique, alphabétique… En fonction des groupes d’autres propositions sont énoncées: le poids, l’aspect / rugosité.
  • Les élèves sont ensuite conviés à reconstituer les même groupes et à réfléchir cette fois aux critères de classement possibles d’une catégorie de documents du CDI. Pour ce faire les groupes disposent au choix: de livres de fiction (romans essentiellement), de livres documentaires, de périodiques. Pour les deux premières catégories ils ont à disposition des serres-livres. Je passe de groupe en groupe pour les guider, les amener dans la bonne direction, notamment pour le groupe ayant en charge les livres documentaires. A la fin de cette deuxième activité, chaque groupe présente aux autres élèves la façon dont ils ont rangé ces documents et j’apporte des compléments (j’introduis notamment la notion de cote, et j’explique rapidement le principe de la classification Dewey pour les ouvrages documentaires).
Activité 2

Activité 2

 

Évaluation: l’évaluation est dans un premier temps formative et une évaluation sommative sera proposée en fin de séquence.

Remarques: cette séance s’inscrit volontairement dans une démarche active, où les élèves sont face à une situation problème qu’ils doivent résoudre en groupe. Cependant en fonction des groupes et des difficultés des élèves le composant, on ajustera la proposition des catégories d' »objets » et de documents du CDI. Il parait ainsi plus judicieux de proposer aux élèves les plus en difficulté la catégorie des formes et des livres de fiction lors de la seconde activité. De même, les élèves les plus en avance et les plus perspicaces, qui pourraient avoir tendance à s’ennuyer, se voient remettre la catégorie des cailloux lors de la première activité puis celle des livres documentaires. Les groupes d’élèves trouveront cependant, à mon sens, un intérêt à être hétérogène, surtout si l’adulte se charge lui-même de les constituer. En fonction des demi-classes, je laisse souvent le choix de la constitution des groupes à l’appréciation des élèves. Mais tout dépend des classes, et il m’arrive parfois de les constituer moi-même quand je le juge nécessaire!

Documents à télécharger:

Fiche élève:  fiche élève SQ 5 S1

Fiche élève corrigée: fiche élève SQ5 S1 corrigée

Fichier « animaux »: animaux

Fichier « formes »: formes

(Il est toujours possible d’envoyer ces documents dans des formats différents sur simple demande)