EMI 6ème -Séquence 5, séance 2- Classer le Web?

Arrive le moment fatidique de l’année où je présente pour la seconde fois cette séance. Pas mal de questionnement suite à l’analyse de celle-ci sur IDBase. J’ai longtemps hésité à la conserver, mais je me suis dit qu’en la présentant autrement, elle pourrait être plus accessible aux élèves. Et je lui trouve un intérêt non négligeable: comment sont classés les résultats sur le Web? L’occasion d’aborder une notion complexe pour les élèves, mais néanmoins importante à connaître à minima, l’indexation. Ou du moins comprendre qu’il s’agit ici de décrire le contenu d’un document afin qu’il puisse être retrouvé dans le super océan géant du Web. Qui décrit ces contenus? Je reste sur ma position de leur permettre de différencier une indexation humaine d’une indexation automatique.

Objectifs de la séance:

  • Appréhender la notion d’indexation
  • Comprendre les mécanismes  d’une indexation humaine et d’une indexation automatisée et être capable d’en saisir les différences

Durée de la séance: 1h30 / 2h en fonction des groupes

Notions:

Déroulement de la séance:

  • Dans un premier temps, nous effectuons un rappel de la séance précédente. Un classement est l’action de classer, catégoriser, ranger des objets selon un ordre établi de façon arbitraire et personnelle (choix libre des critères de classement) ou formelle (selon une classification précise et imposé par le contexte). J’introduis alors avec eux la notion d’indexation et les élèves renseignent le texte à trou de l’introduction. L’indexation est une opération qui consiste à décrire et analyser le contenu d’un document.
Introduction (texte à trou)

Introduction (texte à trou)

Introduction (corrigé)

Introduction (corrigé)

  • La première partie de la séance est consacrée à la découverte de l’indexation humaine. Et ma base de données documentaire est mon meilleur exemple. J’ai décidé de leur faire réaliser leur propre document secondaire (ça je ne le dis pas!) à travers le catalogage et l’indexation d’un document du CDI. J’ai créé un compte utilisateur « élève » sur ma base, sur lequel ils ont accès uniquement à l’onglet catalogage. Ils accèdent à l’espace d’identification à partir d’un lien déposé sur l’ENT. Je leur montre à l’aide du vidéoprojecteur comment y accéder, je note au tableau les identifiants temporaires, et précise avec eux le fonctionnement de cette interface et les champs à renseigner qui sont précisés sur la fiche de travail (voir ci-dessous). Par groupe de 2, ils se voient remettre un livre fictif dont la couverture a été photocopiée ainsi que les pages de titre et celle présentant l’ours (présentant l’éditeur, les mentions légales). A la main, j’ai rajouté quelques mots-clés et les éléments importants et non lisibles. Pendant l’activité, je passe de groupe en groupe pour donner un coup de main, des informations complémentaires aux élèves.
activité 1

Activité 1

  • A l’issue de cette première activité, nous regardons sur l’OPAC à quoi ressemble cette notice à partir de la réalisation d’un des groupes. Étant donné que toutes les classes de sixième ont au moins cherché une fois des documents sur la base documentaire en ligne dans le cadre d’une recherche documentaire encadrée, ils se rendent compte de l’envers du décor et sont généralement ravi de leur travail. (« M’dame, si vous voulez, des fois, on peut vous aider à faire votre travail! » : citation réelle et spontanée! ). Nous concluons cette première activité en renseignant le texte de conclusion à trou à partir de la question « Qui a décrit le contenu de ce document?« . Nous, c’est à dire des humains. Cette indexation (description, analyse du contenu du document) est donc contrôlée.
conclusion partie 1

Conclusion de l’activité 1

Conclusion de l'activité 1 (correction)

Conclusion de l’activité 1 (correction)

  • La seconde partie de la séance consiste à découvrir comment fonctionne le classement des résultats sur un moteur de recherche. J’introduis cette partie par la projection d’une courte vidéo, celle réalisée par Fenêtresur et qui me parait adaptée au niveau de mes élèves, pour une première approche. A l’issue du visionnage, les élèves posent généralement des questions, font des remarques et des observations. Nous prenons donc un temps, parfois non négligeable pour discuter de tout ceci. Parfois, en fonction des groupes, on démontre par des recherches « en live » vidéo projetées et réalisées par les élèves.
  • L’activité qui suit consiste à comparer le nombre de résultats obtenus lors d’une recherche (partir d’une même requête) sur la base documentaire (qui procède donc d’une indexation humaine) et sur un moteur de recherche (qui procède donc d’une indexation automatisée). Sans véritablement commenter ces résultats que nous synthétisons au tableau en fonction des moteurs de recherche choisis par les différents groupes, il s’agit avant tout de « se rendre compte » de la différence quantitative et donc parfois aussi qualitative des résultats.
Activité 2

Activité 2

Évaluation:

  • Évaluation de fin de séquence (publication ultérieure)
  • Réinvestissement des acquis de la séquence 4, séance 1: le vocabulaire d’Internet et du Web avec la réalisation de l’activité 2 où les élèves doivent préciser le navigateur utilisé et le moteur de recherche choisi pour la réalisation de l’exercice.

Remarques:

En soi, la séance me parait plus adaptée au niveau des élèves par rapport à celle proposée l’an dernier.

Les élèves semblent satisfaits et moins perdus que ceux de l’an passé! Je ne suis pour ma part pas satisfaite à 100% de ce que je propose.

Oui je sais, j’aime bien les textes à trous, à défaut…

Documents à télécharger: