Ma première participation à masse critique! (Ô joie, le facteur est passé!)

tous les livres sur Babelio.com
Publicités

Evaluation EMI 6ème

Voici l’évaluation que je vais tenter de valider rigoureusement cette année avec les élèves de 6ème, dans le cadre des séances d’EMI.

Je souhaite qu’il y ai une évaluation pour permettre de concrétiser (et légitimer?) cet enseignement  , de proposer des remédiations tout au long des apprentissages.

Je pense que les modalités d’évaluation seront variées, parfois formelles parfois informelles.

 

Grille d’évaluation EMI 6ème (.odt)

-Grille d’évaluation EMI 6ème (pdf)

Progression EMI 6ème (2014/2015)

Cette année, je reprends en grande partie ma progression de l’an passé (et donc des séances que j’ai déjà expérimentées)

Je vais conserver en grande partie les séances telles quelles, avec de légères modifications. Il y en a d’autres que je vais entièrement ou partiellement reprendre.Ici je détaille pour l’instant  la première séance, qui ne bouge quasiment pas. Si le cas se présente pour d’autres séances, je ferai de même. Sinon il y aura  de nouvelles séances sur ce blog.

Dans tous les cas, je vais tenter de travailler davantage ma posture d’enseignante, de la faire évoluer, de la rendre moins magistrale. Je me suis rendue compte que les élèves sont plus réceptifs, plus actifs lorsqu’ils sont en activité et acteurs de leurs apprentissages.

Les séances d’EMI en 6ème sont inscrites à l’emploi du temps des élèves. (J’ai donc eu un emploi du temps le jour de la pré-rentrée, mais ça c’est une autre histoire [teaser]...). J’ai commencé dès le milieu de la semaine de la rentrée. J’ai  du temps et je peux faire face aux divers facteurs qui pourraient conduire à l’annulation de certaines séances (mais comme d’autres séances disciplinaires). Je laisse donc le temps… Avec certains groupes nous ferons en 40 minutes ce que l’on fera en 60 avec un autre et vice-versa. Ce rythme  doit aussi nous permettre d’échanger de façon plus ouverte, plus spontanée. Enfin, on va essayer.

  • Séquence 1: les espaces informationnels du Collège (espaces informationnels)

–  Le CDI et le professeur documentaliste : je conserve en l’état cette séance, hormis le fait que pour la deuxième partie (le professeur documentaliste) je n’utilise plus les deux documents « humoristiques ». Dans les deux cas, je ne demande plus aux élèves de noter au préalable leurs mots dans l’encadré. Ils y réfléchissent et se lèvent directement pour les inscrire au tableau. La seule consigne, c’est qu’il y en ai au maximum deux debout en même temps, pour éviter les embouteillages.

– Les espaces informationnels numériques du collège: l’ENT

  • Séquence 2: Document, information, source

–  Un document c’est quoi? (document)

– Les formes de l’information (information)

–  C’est qui ta source? (source, auteur)

  • Séquence 3: Média culture (média)

– Typologie des médias (périodicité)

– Économie des médias (publicité en ligne, ciblage publicitaire)

  • Séquence 4: Culture Net’ (navigateur de recherche, moteur de recherche, internet, web)

– Internet et du web

– (Re)Découvrons Google

  • Séquence 5: Classer l’information

– Classer : pourquoi? comment? (classement) 

– Classer le Web? (indexation)

 

[Lecture] Sous haute dépendance, d’Ursula Poznanski

Je suis en train de terminer Sous haute dépendance, d’Ursula Poznanski (chez Bayard jeunesse). Il fait partie de la première vague de la sélection du prix Babelio du Tarn 2014/2015.

C’est l’histoire d’un jeune lycéen anglais, Nick qui ne comprend pas l’attitude de ses camarades depuis qu’un boîtier noir circule dans un cercle restreint d’élèves de son lycée, jusqu’au jour où il s’en fait remettre un… Et il devient addict à ce fameux jeu, Erebos, qui te parle, te confie des missions In Real Life, et t’éjecte quand tu le déçois…

Je dois dire qu’au départ, je n’étais pas très convaincue. Quand on me la « vendu », je ne l’avais pas lu, mais le thème général me semblait intéressant (addiction au jeu vidéo) pour des collégiens gamer ou pas. Mais j’avais un peu peur de tomber sur quelque chose d’un peu moralisateur.

J’ai d’ailleurs eu cette impression durant les premières pages, mais en arrivant sur la fin, je me dis que finalement non. Ou que si ça l’était, une intrigue plus poussée l’a démenti. Et surtout, on y cause d’intelligence artificielle, de test de Turing, et là je me dis qu’il y a un potentiel pour causer informatique, numérique, éthique d’Internet, collecte des données avec les élèves. Car tout ce qui paraissait un peu « surnaturel » dans le scénario a en fait une explication. Je m’imagine déjà en train de papoter autour de ce livre avec les élèves qui l’auront lu pour pouvoir au besoin les amener à détailler davantage ce qu’est le test de Turing, car soyons clair, je me vois mal faire un cours sur le sujet à des collégiens. Mais pour leur culture générale, j’aimerai bien qu’il sache de quoi il s’agit, de quand date cette pensée de l’intelligence des machines.

Ce roman permet également de poser la question de la collecte des données personnelles. Bon, personnellement, j’avais vite compris que le jeu Erebos avait un quelconque système de collecte de données, même s’il aura fallu du temps aux personnages pour s’en rendre compte. Et j’ai pensé au test de Turing avant même de le voir écrit noir sur blanc. Mais c’est parce que, de part mon métier, je suis sensibilisée à ces questions et qu’elles m’intéressent même au-delà. Mais voilà vraiment une occasion d’aborder ces questions de façon plus ou moins formelle avec les élèves.

Et puis on peut toujours envisager, après cette lecture, d’orienter les élèves vers des lectures plus « classiques » et je pense ici notamment à 1984 de G.Orwell.

P.S: par contre, je ne suis pas vraiment fan de l’illustration de couverture. Je pense que c’est d’ailleurs pour ça qu’il a été un des derniers lus de ma caisse de lecture (pour le boulot) de l’été.

P.S 2:  niveau booktrailer, on pourrait s’amuser…

Ces livres de l'été qui pourraient faire l'objet d'un petit billet... ou pas

Ces livres de l’été qui pourraient faire l’objet d’un petit billet… ou pas