2015/2015 EMI 6ème Séquence 3: document, information, source

Je présentais la première expérimentation de cette séance ici. Depuis elle a évolué lors de ma première année dans le Tarn en 2013 / 2014. Depuis, elle a encore parcouru du chemin, car chaque année, je me rends compte de petites choses qui vont / qui ne vont pas ou qui manquent.

Les documents supports restent les mêmes (à quelques petites choses près)

Carte conceptuelle Document (2015 / 2016)

carte conceptuelle DOCUMENT INFORMATION SOURCE (.pdf)

carte conceptuelle DOCUMENT INFORMATION SOURCE(.odt)

carte conceptuelle eleve DOCUMENT INFORMATION SOURCE (.odt)

 

  • Première séance: un document c’est quoi? (1h)

Objectif: Reconnaître les différents supports de documents

Pour cette première séance, nous nous consacrons au support du document. J’ai récupéré un coffre personnel qui contenait divers jeux et qui me sert de « coffre à support de document ». A part l’aspect gadget, il retient immédiatement l’attention des élèves (photo à suivre)

  • Les élèves observent les différents objets disposés sur une table et les nomment de façon collective: livre, journal, revue, cassette audio, cassette vidéo, CD et DVD vierge, disque vinyle, diapositive, disquette…

Le vocabulaire est parfois imprécis mais dans l’ensemble, ils reconnaissent ces objets. J’en profite pour commenter chaque objet, répondre aux questions des élèves. Je les contextualise aussi parfois (VHS, ancêtre du DVD etc…).

  • Les élèves sont ensuite invités à tenter de classer ces documents en fonction de leur support. Collectivement, ils décident du regroupement de ces objets. J’interviens ensuite pour confirmer / préciser ces regroupements.

Le regroupement des supports papier et la verbalisation de cette famille de support (support papier) est une évidence pour les élèves. Les supports magnétiques sont plus difficilement identifiables. Je leur demande alors d’observer de plus près la bande de la cassette audio, de la VHS et de la disquette. Ils sont autorisés à les toucher. Pour ces supports, il me semble nécessaire de leur préciser que le support est bien la bande magnétique et non pas le plastique entourant l’objet, qui a plus vocation à protéger et à conditionner ce support. Concernant les supports optiques (CD / DVD) je leur demande de me préciser quelle est la différence entre les deux. Partant du principe que la cassette audio contient du son et que la VHS contient des  images animées et du son, ils pensent dans un premier temps que la différence entre CD et DVD repose sur cette même distinction. Je leur demande alors de concevoir un CD et un DVD vierge. Que puis-je inscrire dessus? Après un temps de réflexion ils réalisent que la différence ne tient pas à la forme de l’information qui peut y être inscrite. On précise alors qu’on distingue ces deux supports en terme de capacité de stockage. Enfin, nous précisons qu’il existe des documents numériques en ligne, les sites internet. Je m’appuie sur l’exemple de You Tube, qu’ils connaissent et utilisent régulièrement pour illustrer mon propos. Il est possible d’y inscrire toute forme d’information (texte, son, image fixe et/ou animée)

  • Présentation de quelques appareils de lecture parfois nécessaires à la lecture de certains de ces supports (lecteur de cassette audio, walkman, magnétoscope, tourne-disque, unité centrale d’ordinateur…)

 

partie document support

Partie « support »

  • Séance 2: une information c’est quoi? (environ 30 min /1h)

Objectifs:  identifier les différentes formes de l’information (j’ai supprimé l’objectif que je présentais précédemment « Comprendre qu’une information est un élément de connaissance transmis par un message « : trop complexe)

Pour cette séance, pas de fiche de travail, hormis la carte conceptuelle au format A3 que nous remplirons pour la partie « forme de l’information ».

Pour identifier les différentes formes de l’information, je m’appuie sur les documents suivants

  • La vidéo du premier film des frères lumières « L’arrivée du train à la gare de la Ciotat »http://www.youtube.com/watch?v=b9MoAQJFn_8Dans un premier temps, je leur fait juste écouter le fond sonore, sans vidéoprojeter la vidéo. A l’issue de l’écoute, je leur demande sous quelle forme leur est parvenue l’information (son). Puis je vidéoprojette la vidéo et je réitère ma question (image, puis précision: image animée). Au passage, on fait un peu d’histoire des arts (début du cinéma etc…).

 

  • Dans un deuxième temps je leur fait circuler un article de journal imprimé avec une illustration (ce que j’ai sous la main, en général un exemplaire de la Dépêche). De la même façon, je leur demande sous quelle forme leur parvient l’information (texte + image, puis précision: image fixe)
  • En fin de séance, les élèves reprennent la carte conceptuelle de la notion de « document » et nous remplissons ensemble la partie « information »
  • Séance 3: c’est qui ta source? (30′)

Objectifs: comprendre qu’une information est conçue par un auteur + un auteur peut-être une personne, un groupe de personnes, un organisme

Pour cette séance, nous nous focalisons sur la notion plus spécifique d’auteur, sans prendre en compte pour l’instant les notions d’autorité et d’autoritativité.

  • Remise de la fiche d’activité (ci-dessous)
séance 3

Fiche activité séance 3: c’est qui ta source?

  • Exercice 1: les élèves cherchent la définition d' »auteur » et notent au moins deux sens pour cette définition. Si je reprends le dictionnaire Le Robert Collège cité en début d’article nous avons Sens N°1: « Personne qui est à l’origine de quelque chose » Sens N°2: « Personne qui écrit un livre, qui fait une œuvre d’art« .
  • Exercice 2: je vidéoprojette au tableau, une sélection d’article où la mention de l’auteur apparaît explicitement (par soucis d’originalité, je projette des articles de Doc pour docs!). Les élèves volontaires viennent montrer au tableau la mention de l’auteur et précise s’il s’agit d’une personne, d’un groupe de personne ou d’un organisme / collectivité (en l’occurence, sur Doc pour docs, certains articles sont signés par l’ensemble des membres administrateurs et l’auteur est donc « Doc pour docs »)
  • Exercice 3: à partir d’une sélection de 3 sites ou pages web, dont les liens sont répertoriés sur l’ENT, les élèves identifient l’auteur et précisent sur la fiche d’activité s’il s’agit d’une personne, d’un groupe de personnes ou d’une collectivité. Ils précisent ensuite le nom de la personne ou de l’organisme en question.
  • Correction collective
  • En fin de séance, nous complétons ensemble la partie « auteur » de la carte conceptuelle.
carte conceptuelle auteur

Partie « auteur »

  • Évaluation de fin de séquence (30′)

Pour l’évaluation, je conserve l’activité proposée depuis l’expérimention de cette séquence autour de la notion de document. Je l’ai retravaillée, en m’appuyant notamment sur les observations de Pascal Duplessis (voir la séance « Un document,c’est quoi? » analysée sur ID Base) et des conseils avisés de collègues!

Dans un premier temps, les élèves colorient les étiquettes de la fiche d’évaluation 1. Puis ils découpent ces étiquettes pour les reporter et les coller sur la carte mentale (fiche évaluation 2). Sur les 30 minutes, si les élèves n’ont pas complètement terminé cet exercice, j’envisage de leur faire poursuivre à la maison pour la prochaine séance.

Fiche d'évaluation 1

Fiche d’évaluation 1

Fiche d'évaluation 1 -corrigée-

Fiche d’évaluation 1 -corrigée-

Fiche évaluation 2

Fiche évaluation 2

Fiche évaluation 2 -corrigée-

Fiche évaluation 2 -corrigée-

 

Pas de grandes modifications en somme, mais celles-ci sont le fruit de l’application de cette séquence depuis maintenant 4 ans. Elle va donc probablement évoluer encore!

Si vous avez des remarques, des suggestions qui permettraient d’améliorer ou de faire évoluer cette séquence, n’hésitez pas, laissez un commentaire!

2015 / 2016: EMI 6ème Séquence 2 Classer l’information: pourquoi? Comment?

En cette nouvelle année scolaire, j’ai à nouveau revu ma progression EMI 6ème . J’ai donc déplacé cette séance dans l’ordre de la progression. Elle devient donc la séquence 2 au lieu d’être la séquence 5.

Plusieurs raisons expliquent ce choix:

  1. La notion de classement était vue assez tardivement dans l’année, et donc la notion de classement dans l’optique de ranger les livres au CDI n’était pas acquise avant la fin de l’année
  2. La collègue de SVT aborde cette même notion (mais relative à sa discipline) en début d’année, et donc le fait de déplacer ma séance, permet de faire du lien pour les élèves.

En soi, la séance n’a pas trop bougé dans ses grandes lignes, et le contenu ci-dessous est très similaire à la première présentation que j’en faisais en 2013 / 2014.

Objectifs de la séance:

  • Comprendre les enjeux du classement
  • Comprendre qu’un classement répond à des critères définis par un / des individus
  • Découvrir les systèmes de classement des documents au CDI (fiction / documentaire / périodique)

Durée de la séance: 1h / 1h30 (en fonction des groupes)

Notions:

  • classement
  • classification

Matériel:

Cette séance nécessite une petite préparation en amont. Dans le cas présent j’utilise:

  • des cailloux de formes et de tailles variées sur lesquels j’ai écrit une suite numérique sur une face et une suite alphabétique sur l’autre.
  • des images d’animaux (des mammifères, des oiseaux, des animaux marins). On peut aussi (en fonction de ce qu’on a à disposition) utiliser des représentations d’animaux en légo, playmobil etc… Dans le cas présent, n’ayant pas de cheptel suffisamment représentatif, j’ai imprimé des images d’animaux (sous licence créative commons), dont le fichier est disponible en bas d’article.
  • des formes diverses (rectangles, carrés, cercles et triangles) de trois couleurs différentes (fichier également disponible en bas d’article, à enrichir, modifier à volonté)

Ces différentes catégories d’objets sont rangées dans des petites boîtes, qui seront distribuées au sein de chacun des groupes de travail.

Déroulement de la séance:

  • Pour introduire la séance, les élèves sont invités à chercher les différents sens du mot « classer » à l’aide d’un dictionnaire, par groupe de 2/3 élèves. (référence du dictionnaire utilisé: Le Robert Collège édition 2005 ISBN: 2 84 902 120-2). Les définitions sont ensuite notées au tableau.
Les différents sens du mot "classer"

Les différents sens du mot « classer »

Les différents sens du mot "classer" (correction)

Les différents sens du mot « classer » (correction)

 

  • Nous constituons 3 groupes dont chacun se voit attribuer une catégorie d' »objets ». Ils ont alors pour mission de réfléchir collectivement aux différents moyens de classer ces « objets » au sein de la catégorie initialement constituée et d’en lister les critères au fur et à mesure. Lors de ce temps de travail collectif et autonome, je circule de groupe en groupe pour les encourager, les guider, et les aider à formuler les critères.
Activité 1

Activité 1

DSC01046

Classons des cailloux…

 

DSC01047

Atelier classement des formes

  • Nous opérons à l’issue de cette première activité un temps de synthèse, où les différents critères proposés par les 3 groupes sont repris au tableau. Pour le groupe « cailloux », de nombreux critères sont possibles: la taille, la couleur, par ordre numérique, alphabétique… En fonction des groupes d’autres propositions sont énoncées: le poids, l’aspect / rugosité.

 

  • Les élèves sont ensuite conviés à reconstituer les même groupes et à réfléchir cette fois aux critères de classement possibles d’une catégorie de documents du CDI. Pour ce faire les groupes disposent au choix: de livres de fiction , de livres documentaires, de périodiques. Pour les deux premières catégories ils ont à disposition des serres-livres. Je passe de groupe en groupe pour les guider, les amener dans la bonne direction, notamment pour le groupe ayant en charge les livres documentaires. A la fin de cette deuxième activité, chaque groupe présente aux autres élèves la façon dont ils ont rangé ces documents et j’apporte des compléments (j’introduis notamment la notion de cote, et j’explique rapidement le principe de la classification Dewey pour les ouvrages documentaires).
Activité 2

Activité 2

Évaluation: l’évaluation est dans un premier temps formative et une évaluation sommative sera proposée en fin de séquence.

Remarques: cette séance s’inscrit volontairement dans une démarche active, où les élèves sont face à une situation problème qu’ils doivent résoudre en groupe. Cependant en fonction des groupes et des difficultés des élèves le composant, on ajustera la proposition des catégories d' »objets » et de documents du CDI. Il parait ainsi plus judicieux de proposer aux élèves les plus en difficulté la catégorie des formes et des livres de fiction lors de la seconde activité. De même, les élèves les plus en avance et les plus perspicaces, qui pourraient avoir tendance à s’ennuyer, se voient remettre la catégorie des cailloux lors de la première activité puis celle des livres documentaires. Les groupes d’élèves trouveront cependant, à mon sens, un intérêt à être hétérogène, surtout si l’adulte se charge lui-même de les constituer. En fonction des demi-classes, je laisse souvent le choix de la constitution des groupes à l’appréciation des élèves. Mais tout dépend des classes, et il m’arrive parfois de les constituer moi-même quand je le juge nécessaire!

Documents à télécharger:

Fiche élève:  fiche élève SQ 5 S1

Fiche élève corrigée: fiche élève SQ5 S1 corrigée

Fichier « animaux »: animaux

(Si votre budget le permet ou si vous avez des enfants à la maison, vous pouvez également proposer des figures d’animaux. Mais ne heurtez pas votre progéniture. Le mien a refusé que je lui pique ses jouets, ce qui peut se comprendre)

Fichier « formes »: formes

(Il est toujours possible d’envoyer ces documents dans des formats différents sur simple demande)

Progression EMI 6ème (2015 / 2016)

Cette année, je reprends en grande partie les progressions de l’an passé (2013 / 2014 et 2014/2015) (et donc des séances que j’ai déjà expérimentées)

Je ne suis plus aussi active que je le voudrais sur ce blog, et j’ai donc pris pas mal de retard sur la publication de mes séances (pour celles qui ont subies des changements majeurs). Je vais tenter d’y remédier, mais cette année va être raccourcie (départ en congé maternité aux vacances de Noël).

Dans tous les cas, je poursuis le travail sur ma posture d’enseignante. Je me suis rendue compte que les élèves sont plus réceptifs, plus actifs lorsqu’ils sont en activité et acteurs de leurs apprentissages. J’accorde également une part de plus en plus importante à l’incertitude qui peut être la mienne afin de faire évoluer cette posture enseignante, et ma pratique professionnelle de façon plus générale.

Les séances d’EMI en 6ème sont toujours  inscrites à l’emploi du temps des élèves. J’ai commencé ces séances dès la deuxième semaine  de la rentrée (la première semaine a été consacrée à remettre le CDI en état après une année de travaux au collège). Il y a donc 4 classes de 6ème que je vois en demi-groupe une semaine sur deux. Pareil que l’an dernier, chaque groupe avancera à son rythme dans la progression proposée.

  • Séquence 1: les espaces informationnels du Collège (espaces informationnels)

–  Le CDI et le professeur documentaliste : je conserve en l’état cette séance, hormis le fait que pour la deuxième partie (le professeur documentaliste) je n’utilise plus les deux documents « humoristiques ». Dans les deux cas, je ne demande plus aux élèves de noter au préalable leurs mots dans l’encadré. Ils y réfléchissent et se lèvent directement pour les inscrire au tableau. La seule consigne, c’est qu’il y en ai au maximum deux debout en même temps, pour éviter les embouteillages.

De plus , en cette rentrée 2015, de nombreux problèmes techniques ont empêché la réalisation des nuages de tags (indépendamment de ma volonté). Pourtant mon collègue de technologie a remis le plug-in java a jour, mais le jour de la séance, pouf! il avait redisparu. Bref, j’ai laissé tombé pour le moment.

– Les espaces informationnels numériques du collège: l’ENT (Séance identique à celle proposée l’an dernier)

  • Séquence 2: Classer l’information

Classer : pourquoi? comment? (classement) 

Changement: cette séquence qui se trouvait en fin de ms précédentes progression remonte à la deuxième place. De plus, je supprime la séance sur la notion d’indexation, trop complexe pour des 6ème.

–  Un document c’est quoi? (document)

– Les formes de l’information (information)

–  C’est qui ta source? (source, auteur)

  • Séquence 4: Culture Net’ (navigateur de recherche, moteur de recherche, internet, web)

– Internet et du web

– (Re)Découvrons Google

  • Séquence 5: Média culture (média)

– Typologie des médias (périodicité)

– Économie des médias (publicité en ligne, ciblage publicitaire)