#semaine1 Et c’est parti!!!!

Voilà, une nouvelle année commence et je vais essayer de reprendre un peu plus du service par ici. Et pourquoi pas tenter le semaine après semaine (j’admire Petite noisette pour sa régularité sur ce point)

Cette année est pleine de renouveau: nouveau chef, nouveau CDI (qui sera livré en janvier si tout VA BIEN). On ajoute à cela mon premier rendez-vous de carrière (espérons juste que ça ne tombe pas pendant le déménagement, l’idéal serait encore que je sois installée dans le beau CDI).
C’est donc ma 3ème rentrée dans ce collège, et je pense que ce ne sera pas la dernière. Depuis mon billet sur le bilan de ma première année, les choses ont plutôt bien évolué l’an dernier. J’ai repéré les collègues avec qui travailler en collaboration, j’ai pu voir les élèves en séance (seule ou pas) de façon plutôt correcte, malgré un CDI provisoire plutôt minuscule et il faut le dire, très très TRÈS moche.

Commençons donc par le bilan de cette première semaine, au jour le jour:

  • Vendredi 31 août: la reprise. Mais je suis plutôt contente de reprendre après ces deux mois de congés, car je sais que cette année sera plus sereine que les deux précédentes. Je crois que le fait de me détacher un max des évènements toxiques qui s’y sont déroulés m’ont aidé à prendre de la hauteur et à ne pas me laisser affecter par une certaine ambiance morose. Je pars donc, talons au pied (ben ouais, c’est un des seuls jours où je peux me le permettre, après ce sera plutôt tennis et chaussures plates vu le marathon quotidien), gros cabas remplis de mes lectures de l’été. Je pars un peu en avance, projetant de faire une halte au CDI pour poser mon bazar, imprimer deux / trois docs avant de rejoindre les collègues. Et là, c’est le drame. Les ouvriers ont refait les menuiseries de mon CDI-Cagibi. C’était pas prévu (ou en tout cas je n’étais pas au courant). Ils ont donc déplacer mon bureau, mon meuble à périodique, le bac à BD, un meuble info et tous les documents qui étaient dessus au centre du CDI… Et la poussière, et le bazar…. J’ai hésité à pleurer. Finalement j’ai respiré un grand coup (lancé un gros mot au passage histoire de) et j’ai fermé la porte avant d’aller boire un café. Je ne reviendrai pas sur la réunion de pré-rentrée, car c,’était les banalités traditionnelles de cette journée.

 

  • Lundi 3 septembre: jour de rentrée des 6ème. Le CDI est toujours en l’état. Je délocalise donc en salle des prof, espérant que le réseau soit toujours là. Tout va bien, j’ai même accès à internet. Quel luxe! Je m’attelle à la constitution du planning pour la distribution des manuels scolaires (oui je sais, mais ce point va être une de mes préoccupations majeures de l’année). Mais voilà: quand est-ce que je commence? Les manuels sont stockés au CDI, et en l’état, je refuse d’y mettre les pieds, ni même qu’un élève franchisse le palier. Me voilà donc à courir après le gestionnaire, que je ne trouve pas ou alors déjà occupé. Je réalise un premier planning pour la fin de la semaine, mais bon quand même demain je fais quoi??? J’arrive à mettre la main sur mon adjoint. Sympa, il appelle les gestionnaire et on m’assure que ce sera fait pour le lendemain mais que les agents sont quand même un poil débordés (tu m’étonnes, les travaux ont laissé des traces partout, le nouveau self et les nouvelles cuisines seront inaugurées le midi même etc…). Je revois donc mon planning pour commencer dès le lendemain (histoire que cette corvée soit vite évacué). 1(h arrive, j’hésite et je retourne au CDI, pour voir (c’est beau de croire au père Noël). Et comme vous pouvez l’imaginer, c’est toujours pareil. Me voilà donc manches retroussées à remettre en place ce que je peux faire avec mon petit gabarit (petite oui mais costaud quand même): je remets mon bureau en place, la table info, les romans historiques qui étaient posés dessus, deux ou trois autres bricoles. Mais par principe je ne touche pas au bac à BD et au meuble à periodique. Je me connais, je pourrais y arriver, mais mon dos et mes épaules risquent de me le faire payer cher. Un petit coup de plumeau pour enlever en surface la poussière, regroupement des poubelles (les ouvriers sont méga sympas, ils m’ont laissé leurs déchets) et je repars en passant par le bureau du gestionnaire. Deux agents sont là, j’en profite pour leur dire ce qu’il reste à faire, en râlant un peu contre les ouvriers qui auraient pu (du?) le faire et en m’excusant quand même pour la surcharge de travail. Mais j’ai de la chance, chez nous les agents sont sont au top.

 

  • Mardi 4 septembre: praticable ou pas praticable mon CDI? Je ne me stresse pas trop. Au pire, je serai au chômage technique et j’irai déconner avec mes collègues en salle des prof. Et bien, en ouvrant la porte je retrouve mon antre, rangée, propre et à nouveau accueillante (enfin en le disant vite, parce que c’est quand même toujours moche, ça j’y peux rien). Et voilà que c’est parti pour la valse de la distribution des manuels scolaires au 5ème, 4ème et 3ème. Je suis contente de revoir les élèves (j’ai retenu 80% des prénoms, c’est pas mal), il y a des petits nouveaux. Et puis je me marre un peu quand même: je me suis mariée en juin et j’ai donc changé de nom. Certains ont pris peur en remplissant le carnet. « De quoi, comment???? Mme N. est partie???? » « mais c’est un scandale, on a pas été prévenu!! » « Et c’est qui celle là, Mme G.? ». Et mes collègues, ces coquins n’ont pas démentis jusqu’à leur arrivée au CDI. J’ai été amusée par leur soulagement (et leurs félicitations). Un peu de mise à jour sur ma base PMB (écrasement des prêts en cours avant l’import de la nouvelle base à venir, mise à jour de mon bulletinage automatisé, bulletinage des magazines reçus cet été…). Bref la journée est passée vitesse grand V. J’ai été déjeuner dans notre nouvelle salle de restauration, observer les élèves qui s’émerveillaient de la beauté du nouveau self, et j’ai eu une pensée pour le CDI qui était là, sous mes pieds, quelques mois auparavant, et ce depuis l’inauguration du collège dans les années 70. Mais pas de nostalgie parce que bon, ces travaux, même s’ils sont longs et chiants, sont salvateurs et indispensables.

 

  • Jeudi 6 septembre: matinée passionnante de distribution des manuels scolaires. Rien de bien passionnant. Si, il a fallu jouer encore un peu au déménageurs bretons et replacer les fauteuils du coin lecture. Courir après le gestionnaire et les agents pour faire déplacer une étagère afin de pouvoir accueillir les élèves. J,ai pris le temps de bulletiner les périodiques reçus pendant l’été et de paramétrer le bulletinage automatisée de 90% de mes abonnements sur PMB. Me manque le vocable espagnol, mais c’est la valse des dates de parution et j’ai lâché l’affaire. Si d’ailleurs vous avez la solution, n’hésitez pas à partager. J’ai également commencer à remplir mon nouveau carnet « bullet journal ». Après 3 jours de test du classeur, j’ai abandonné pour repasser au format carnet, A5 cette fois. Le classeur est trop encombrant, et ce format est bien plus facilement transportable que mon ancien carnet A4 (de toutes façons, à ce format, je n’ai rien trouvé qui me convenait).

 

  • Vendredi 7 septembre: un dernier créneau pour la distribution des manuels. A la récré du matin, des réclamations de ci de là des élèves: les parents étaient mécontents de l’état de certains manuels distribués, d’autres aveient des pages manquantes, déchirées ou écrites dans le leur. Qu’à cela ne tienne je leur ai gentiment proposé d’aller choisir dans le stock un autre manuel. J’ai passé l’essentiel de ma journée à continuer le travail de re-cotation des documentaires (entamé en fin d’année) afin d’uniformiser le tout. J’en reparlerai, mais le déménagement à venir est l’occasion de le faire, au fur et à mesure, en adaptant le plan de classement au CDI et au fond et le rendant visuellement plus fluide et attractif. J’ai pu ouvrir le CDI dès midi aux élèves et je crois qu’ils étaient plutôt content de pouvoir se ré-approprié les lieux. (même s’ils se font toujours timides au départ, ou alors c’est parce qu’ils profitent du beau temps pour se raconter les vacances dans la cour de récré)

Et voilà comment la semaine de la rentrée passe à une vitesse folle. Et pourtant les projets à venir se mettent en place et les semaines à venir seront chargées! En tout cas, ça y est, on y est. Et les vacances sont bel et bien terminées!

J’espère que votre première semaine s’est bien passée et que votre année s’annonce clémente pour les profs docs que nous sommes!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s